Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Shéliak

Le blog de Shéliak

Voici un site qui parle de mangas, de féerie, de légendes. Entrez dans l'imaginaire, venez voir mes dessins, découvrez mes tableaux... Soyez les bienvenus dans un autre monde.

Mythologie nordique dans CDZ. Siegfried de Dubhe.

Lancé par un élan incroyable qui me garde au sein du merveilleux des légendes, je n'ai pas oublié ma promesse de venir continuer sans tarder ce dossier sur Asgard et ses Guerriers Divins.
Il est bon de remarquer que si les Chevaliers du  Zodiaque son sous la protection de la constellation qu'ils représentent, les Guerriers Divins représentent ensemble la constellation de la grande ourse.

 Commençons donc sans plus tarder, avec l'étoile alpha qui brille pour Siegfried de Dubhe. Il y a beaucoup à dire car cet homme rassemble à lui seul la légende de son invulnérabilité et du dragon ainsi qu'une partie de l'histoire de l'anneau et de la valkyrie Brynhild. De ce fait, ce billet ne concernera que lui.
Avant d'attaquer la mythologie, un peu d'astronomie pour indiquer que le nom Dubhe est le nom de l'étoile alpha de la constellation de la grande ourse.

 L'armure de ce chevalier est en rapport direct avec la légende de son homonyme. C'est dans les Eddas poétiques qu'est conté la légende de Siegfried, qui inspira l'oeuvre de Wagner: l'Anneau des Nibelungen.  Je ne peux que me résoudre à vous rapporter des parties de cette légende, alors c'est un peu l'âme en peine que j'en viens tout de suite à cette version (celle tirée des Eddas) qui raconte comment Regin, nain devenu orfèvre du roi du Danemark, réussi à force d'histoires, à exiter l'intérêt de Sigurdr ( Siegfried) pour les trésors de Fafnir (dont le fameux anneau), le dragon. Il confectionna au jeune homme une épée, avec les morceaux de l'épée de Siegmund, le père de Sigurdr ( ca ne vous rappelle rien une épée reforgée, un anneau maudit...). Ainsi armé, le jeune homme, accompagné par Regin, se rendit à Gnitaheidr, l'antre du dragon, avec pour monture Grani (un des fils du cheval d'Odin). Siegfried finit par tuer Fafnir en lui transperçant le coeur. Avant de mourir le dragon prévint le jeune homme de la malédiction qui pesait sur l'anneau (il en avait fait lui même les frais). Là les légendes divergent légèrement. L'une raconte qu'alors qu'il faisait cuir le coeur du dragon pour le manger, du sang bouillonnant éclaboussa le doigt de Sigurdr qui le porta à sa bouche. De ce contact, il reçut la faculté de comprendre le language des oiseaux. Par la suite, et ce toujours selon cette version, il rencontra la valkyrie Brynhild, prisonnière d'un cerlce de feu pour avoir désobéi à Odin. Il tomba amoureux et lui donna l'anneau en gage d'amour. Cette version nous conte une histoire sanglante et fait bien ressortir la malediction de l'anneau de Nibelungen, car tout se termine dans un bain de sang. Sigurdr et Brynhild y perdent la vie comme tant d'autre ayant eu possession de ce trésor.
Cependant il existe une autre version, un peu plus poétique, qui nous raconte que Siegfried (le changement de nom est volontaire) se baigna dans le sang du dragon et qu'à ce contact sa peau se durcit, le rendant invulnérable. Cependant une feuille de thilleul se posa à son insu sur son dos, lui donnant la faiblesse qu'on lui connait, puisque, dans la série Asgard comme dans cette version, c'est ce qui signa sa perte. Cette légende rapporte que Siegfried découvrit la walkyrie et qu'il vécurent heureux jusqu'à ce que le guerrier tombe au combat.

Voici donc en résumé les deux versions de la légende de Siegfried.




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article