Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Shéliak

Le blog de Shéliak

Voici un site qui parle de mangas, de féerie, de légendes. Entrez dans l'imaginaire, venez voir mes dessins, découvrez mes tableaux... Soyez les bienvenus dans un autre monde.

Connaissez vous Ayùta?

Comment ça non? Alors n'attendez plus, allez découvrir son histoire et tout son univers sur le blog de Caliope. http://another-me.boosterblog.com/
Ce récit m'a tellement enthousiasmé que j'ai eu l'envie irrésistible de dessiner Ayùta, le personnage principal, alors que c'était le néant total sur mes feuilles de dessin. Pour vous dire l'énergie et l'aura de ce qu'a écrit notre amie bloggeuse.
Alors pour vous mettre l'eau à la bouche voici, agrémenter de son illustration, un extrait de Légende d'un Homme Loup:

Ayùta suivit ses camarades et passa la large porte. L’intérieur du temple était lumineux en raison des multiples fenêtres et la première chose qu’il vit, qu’ils virent tous et qui les figèrent, fut la grande statue du Dieu Loup qui trônait au centre de l’espace sur un piédestal. Pour donner une idée, la statue était aussi large qu’un cheval de deux mètres de haut. Elle représentait un loup grandeur nature au pelage de pierre noir. Les yeux en ogives avaient été taillés dans le zircon bleu cambodia qui renvoyait un éclat spécial.
Ayùta s’approcha de la grande statue et s’adressa humblement à elle en une prière spirituelle où il se présentait. Il recula de deux pas et regarda son dieu dont les yeux semblaient avoir prit soudainement vie. Quelque chose d’infime se mouvait à l’intérieur, imperceptible.

Depuis le temps que je m'étais promis d'aller le lire, il y a tellement d'histoires géniales chez Caliope que je ne savais pas trop par où commencer. Puis Sad http://sadland.over-blog.com/, m'a laissé les liens directes de ce récit fantastique qui commence avec Prélude à la Lycantropie dont je vous met le liens direct ici suivit des deux autres qui mènent à la suite de l'histoire.
http://another-me.over-blog.net/article-26712239.html
http://another-me.over-blog.net/article-27109131.html Légende d'un Homme Loup
http://another-me.over-blog.net/article-27962559.html Le Châtiment du Dieu Loup

Si vous voulez un autre point de vu sur l'origine des hommes loups, si vous souhaitez lire un agréable récit, si vous êtes curieux de ce monde, alors il n'y a plus qu'à cliquer sur le lien qui vous mènera dans l'univers de Caliope, et suivez les fils de son ecriture.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Malek 05/05/2009 17:48

Il est superbe ton Ayuta Shéliak ! Et puis j'adore ton coup de crayon. Il faudrait peut-être que je travaille le mien d'ailleurs!

Bises

Shéliak 06/05/2009 16:27


Bonjour Malek, C'est un plaisir de lire à nouveau tes commentaires. Ayùta était déjà superbe dans le recit de Caliope, je n'ai fait que retranscrire cette aura qui se dégageait des mots de notre
Amie. Mon coup de crayon est qd même typé mais je suis très ravie de savoir qu'il te plait. A bientôt


Caliope 29/03/2009 11:52

Merci, pas Di Caprio, en plus il a pas vraiment l'air d'un amérindien enfin un indien tout cours ! Moi je vais afficher le portrait avec l'histoire de l'homme Loup ;-)

Shéliak 29/03/2009 12:09



Pas de soucis, le dessin est pour toi, tu l'affiches comme tu veux.
a bientôt


Lud 28/03/2009 22:52

Il est plutôt beau mec. Le jour où c'est adapté au ciné, je verrai bien Di Caprio dans le rôle...

Shéliak 28/03/2009 23:03


non, pas Di caprio, un nouveau, tout jeune, tout beau pas connu, ce sera le role de sa vie
merci de ta visite Lud,
a bientôt


Alice 28/03/2009 10:40

Il est super ton dessin ! Il donne envie d'aller lire l'histoire (ce que je n'ai pas encore fait, j'ai un peu de mal à lire en ligne).

Shéliak 28/03/2009 12:51


merci. Dommage, y'a pas mal de textes qui valent le coup, mais c'est vrai que lire sur l'ordi c'est pas la meilleur position.


SAD 28/03/2009 10:36

ils sont excellant ces textes de Caliope!!!
rôôô il très beau ton Ayutà!!!

Shéliak 28/03/2009 12:47


Ouais, ils réveillent l'imaginations.
Merci pour Ayùta