Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Shéliak

Le blog de Shéliak

Voici un site qui parle de mangas, de féerie, de légendes. Entrez dans l'imaginaire, venez voir mes dessins, découvrez mes tableaux... Soyez les bienvenus dans un autre monde.

Et un et deux... et douze travaux.

Demander quels ont été les douze travaux d'Heraclès c'est un peu comme siter spontanément les prénoms des 7 nains de Blancheneige ou dans un autre registre les 7 péchés capitaux allons même jusqu'au 10 commandements.  Tout le monde connais, mais on se sert de ses doigts pour compter en nommant les réponses, histoire de ne pas en oublier un ou même d'en rajouter un.   

Revenons donc à notre héro grec et commençons par trouver une réponse à cette question: pourquoi douze travaux?

Notons en premier lieu la symbolique de 12: Douze est le nombre qui correspond à l'accomplissement, à l' achèvement d'un cycle. Sans allez très loin dans l'observation de ce nombre ( je lui rendrait honneur dans un billet spécial), ajoutons  simplement que 12 correspond aussi au nombre des signes du zodiaque, et au nombre des dieux de l'olympe.
 
L'histoire: Tout commence avec le combat d'Héraclès pour défendre sa patrie contre le roi d'Orchomène, Erginos. Lors du combat Amphitryon (epoux d'Alcème, mère d'Heraclès)  trouve la mort. Héraclès eut raison d'Erignos. Créon devenu roi de la contrée donna Mégare sa fille en épouse à Héraclès. Et c'est le drame... ( je n'ai pas pu m'en empecher, désolée.)
Reprenons donc: La Folie des Hommes à pour excuse la Jalousie des Dieux. Ainsi pourrions nous résumer l'union malheureuse de Mégare et d'Héraclès. On raconte qu'Héra envoya la Furie de la Rage, Lyssa, à Héraclès. Saisi d'une violente et funeste démense, le héro massacra ses enfants, et sa femme. (Certaine versions semble parler que de l'assassina des enfants.) Après avoir repris tous ses esprits, Héraclès quitta le pays et alla consulter l'oracle de Delphes pour savoir comment expier son crime.
L'oracle l'envoya en Argolide où, pendant douze ans, il fut sous les ordres d'Eurysthée, qui lui imposa les travaux les plus pénibles.

Petit plus: Avant de passer aux douze travaux, il est intéressant de savoir qui est Eurysthée. Il est le cousin d'Amphitryon. Il devint maitre souverain de Tirynthe, de Mycènes et de Midée en Argolide. Lors de son délir furieux, Héraclès avait pris ses enfants pour ceux d'Eurysthée, c'est pour dire l'ambiance!

Les 12 travaux: à noter qu'il existe quelques variantes quant au déroulement  de ces travaux. Si je trouve suffisamment de temps, j'expliquerait un peu plus les origine de ces créatures qu'Héraclès rencontras au cours de ses années de rédemption

Le lion de Némée est le premier monstre qu'Héraclès dut exterminer. Eurysthée lui avait demander de ramenr la peau de cette créature dont les flèches lancés par Héraclès ne parvinrent même pas à l'égratiner. C'est au corps à corps que le héro eut raison du lion, en l'étranglant. Après quoi il le dépouilla de sa peau dont il se fit un vetement qui le rendait invulnérable.
L'hydre de Lerne, énorme serpent à neuf tête, née de l'union de Typhaon et d'Echidna, avait pour repère un marais dans le Péloponnèse. Elle avait un souffle empoisonné et ravageait troupeaux et moissons. Aidé de Iolaos,  et vetu de sa peau de lion,Héraclès la fait sortir de son marais au moyen de flèches enflammées. Après avoir tenté de l'assomer avec une grosse massue, il décide de lui couper la tête. Mais pour une tete coupée, deux repoussent à la place. On raconte que c'est Iolaos qui a l'idée de mettre le feu à la forêt voisine, et à l'aide de tisons ardents brule les tête de l'hydre. Héraclès coupa la dernière tête et l'enterra avant de tremper ses flèches dans le sang de l'hydre, afin de les empoisonner. 

Le sanglier d'Erymanthe
( montagnes situées au confins de l'Arcadie et de l'Achaïe) ravageait le territoire de Psophis. Héraclès reussit à le capturer et à le ramener à  Eurysthée.. On raconte qu'il fut si épouvanté à la vue de ce monstre qu'il courut ce cacher dans un vaisseau d'airain.
Durant cette épreuve, Héraclès, alors en Emyranthe, avait reçu l'hospitalité du Centaure Pholos.

Les oiseaux du lac Stymphale
possédaient un bec, des ailes et des serres de fer. Ils se nourrissaient de chair humaine. La légende nous dit qu'ils étaient si nombreux au marais de Stymphalis (en Arcadie) que lorsqu'ils prenaient leur envol, ils en obscursissaient la clarté du soleil. Héraclès les épouvanta avec des cymbale d'airain ( synonyme de bronze) et les extermina à coup de flèches.

La biche du mont Cérynée possédait des cornes d'or et des pieds d'airain. Eurysthée enjoint à Héraclès de la lui ramener vivante. Après l'avoir poursuivit durant une année entière, le héro parvint à l'attraper sur les bords du fleuve Ladon.


Les écuries d'Augias
( roi d'Elis) étaient infectes et le fumiers s'y amoncelait. Héraclès se chargea de les nettoyer en un jour ais en contrepartie le roi  Augias devait lui donner la dixième partie de son troupeau. Pour nettoyer ces écuries, Héraclès perça une vaste breche dans le mur de l'étable et détourna le cours d'eau de deux fleuves, Alphée et Pénée. Son sixième travail terminée, Héraclès du faire sans son troupeau. Augias, sous prétexte que le héro exécutait les ordres d'Eurysthée, refusa de tenir son engagement. Héraclès aura vengeance de cette malhonneteté bien plus tard.

Le taureau de Crète
était un cadeau de Poséidon pour Minos, pensant que ce dernier lui offrirait l'animal en sacrifice. L'offrande ne venant pas, le Dieu des mers rendit l'animal furieux.Le pays étant terrorisé, Minos profita de la présence d'Heraclès en Crète pour lui demander de l'aide. Le héro captura l'animal et l'emporta sur son dos! à travers la mer!jusqu'en Argolide.
Les cavales de Diomède ( fils d'Arès et roi de Bistones) étaient nourrit avec de la chair humaine. Pour son huitième travail, Héraclès devait capturer ces effrayantes juments. Selon les versions, il fut seul ou aidé de volontaire pour mener à bien cette tâche. Le héro finit par donner Diomède en pâture à ses cavales qui, dit-on, redevinrent aussitôt herbivores. 
Petit Plus:
Selon la tradition, Bucéphale, cheval d'Alexandre le Grand, descendrait de l'une des juments de Diomède.

La ceinture d'Hippolyte
( reine des Amazones parfois appelée Ménalippé) était un présent d'Arès qu'elle portait comme signe de sa souveraineté. Admète, fille d'Eurysthée, convoitait cette ceinture et tout naturellement Eurysthée ordonna à Heraclès de la lui rapporter. Notre héro se fait accompagner Thésée, Télamon et Pélée. Après une escale à Paros, puis chez les Mariandyniens, il arrive enfin en Cappadocce, chez les Amazones. Héraclès ne rencontra aucun obstacle de la part d'Hyppolithe qui consenti à lui donner sa ceinture. Furieuse Héra prit l'apparence d'une Amazone et sema le trouble parmi elle en faisant croire qqu'Héraclès voulait enlever leur reine. Les Amazones prirent alors les armes, et Héraclès se croyant trahi, massacra les Amazones et leur reine avant de repartir avec la ceinture. Une autre version prétend que c'est une de ses soeurs qui est tuée pendant qu'elle est enlevée par Thésée.

Les boeufs de Géryon
( monstre à trois corps) constituent le dixième travail d'Héraclès. Géryon possédait un troupeau de boeufs rouges dont il avait confié la garde au berger Eurytion accompagné de son chien Orthros. Toujours sur ordre d'Eurysthée, Héraclès devint maitre de ce troupeau après avoir tuée Eurytion, Orthros et le geant Géryon. Les aventures se succèdent durant le voyage retour: il tua les fils de Poséidon qui avaient tenter de lui voler ses boeufs. Il se rendit chez Eryx, roi d'Ericie, qui avait rcueilli un des boeufs échappée. Celui-ci consenti à le rendre à Héraclès que s'il réussissait à le vaincre au pugilat. Eryx trouva la mort. Héra envoya un taon qui rendit les boeufs furieux. Ils se dispersèrent dans la montagne et Héraclès eut bien du mal à les rassembler. C'est aussi au cours de ce voyage que Charybde et Scylla font une apparition. Charybde avait réussit à dérober quelques tetes du bétail d'Heraclès pour les dévorer. Zeus la foudroya  et la précipita dans le gouffre du détroit de Messine en guise de punition. Quant à Scylla qui avait manger quelques uns des boeufs, elle fut confronté à Héraclès, bien décidé à mettre fins aux exploits de ce monstre. Mais même s'il réussit à la tuer,elle ressuscita car de race divine elle ne pouvait périr de la sorte.

Les pommes d'or des Hespérides
représentent l'avant dernier travail d'Héraclès. On dit que c'est Gaïa qui les offrit à Héra lors de ses noces. Nombreux périples attendent Héraclès lors de son voyage vers le fabuleux jardin des Hespérides. Parmis les nombreux exploits qu'il dut accomplir pour s'y rendre on trouve Héraclès abbattant de ses flèches, sur le Caucase, l'aigle qui rongeait le foie de Prométhée.
Arrivé au jardin, le héro doit en premier lieu tué Ladon, le dragon gardien de l'entrée du jardin. Une fois la créature sans vie, Héraclès s'empare des pommes  et les remet à Eurysthée qui finalement lui en fit cadeau. Héraclès en fit offrande à Aténa qui,les replaca dans le jardin. Une autre version de ce travail nous raconte comment Héraclès échangea le temps de la mission sa place avec Atlas, géant condamné à porter le ciel sur ses épaules pour avoir combattu contre Zeus. Héraclès du user d'une ruse pour que Atlas reprenne sa place de "supplicié".

Le voyage infernal est le dernier travail qu'Eurysthée, désépsérée d'avoir raison d'Heraclès, commande au héro. Il doit lui ramener Cerbère. Pour ce faire, Héraclès s'initie aux mystères infernaux puis guidé par Hermès, il s'engage dans le souterrain du cap Ténate. Tout s'enfuit devant lui, sauf Méléagre et la Gorgone. Plus loin, les imprudentsThésée et Pirithoos qui s'étaient aventurés aux Enfers, implorèrent son aide. Héraclès délivra Thésée mais un tremblement de terre l'empecha de rendre le même service à Pirithoos.. Chemin faisant, il débarrassa Ascalaphos du rocher qui l'écrasait, terrassa Ménoetios le bouvier d'Hadès et enfin blessa Hadès lui-même. Sur ce fait d'arme il obtint du Dieu des Enfers d'emmener Cérbère, si toutfois il réussissait à combattre le monstre à mains nues. Après avoir maitriser le gardien des Enfers, Héraclès amène la créature à Eurysthée avant de le renvoyer aux Enfers.

Ainsi Héraclès fut libéré de sa servitude auprès d'Eurysthée, mais s'écrit alors de nouvelles aventures autour du mythe de ce demi-dieu.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nilumel 24/10/2009 09:46


Je ne me souvenais plus qu'il avait autant travaillé, ce pauvre homme! J'en connaissais trois ou quatre mais j'ai été contente de tout découvrir.
A bientôt.


Shéliak 09/11/2009 12:52


C'est sur que caa en fit des travaux, et à coté de ça, ce brave héro a accompli d'autres exploit. Inépuisable ce Heracles...


Alethios 17/10/2009 19:28


Merci pour le lien.
Tu as raison pour entrecouper, ça allège le texte, je parlais juste de mettre chaque illustration après le paragraphe correspondant plutôt qu'avant, mais ça n'a pas d'importance ^^.
En rajoutant l'image quand tu écris l'article, il n'y a qu'à cocher la case "Lien vers l'image originale" pour rajouter le lien automatique.
Allez, j'arrête de t'embêter.
Bonne soirée, et continue comme ça ^^.


Shéliak 21/10/2009 13:09


Salut Alethios,
Je prend bonne note de ta remarque sur l'ordre paragraphe, image et pour le liens ( ca je ne savais pas). Faut dire je m'inventure guère en dehors des sentiers balisé de mon ordi et du net. Sur ce
coup là, je ne suis guère aventurière.
A bientôt


Alethios 17/10/2009 12:04


Bonjour Shéliack,
Encore un article impressionnant d'investigation !
Sacré Hercule, faut dire qu'il a pas chômé ^^.
Comme tu dis, je n'aurais jamais su citer les 12 (mais les 7 nains peut-être). Je me rappelle surtout des écuries d'Augias, à chaque fois que je fais la vaisselle ou que je prends une douche avec
"peu de précautions" causant quelques dommages aquatiques collatéraux...
Autrement, j'adore l'illustration du Cerbère. Peux-tu nous en dire plus (artiste ? c'est toi qui l'a fait ^^?)
Juste une remarque, ne le prends pas mal (c'est un avis purement personnel) : je trouve perturbant de mettre les illustrations avant le texte. Et serait-il possible d'avoir un lien pour visualiser
les images en grand en cliquant dessus ?
...pardon j'abuse mais je n'en dirais pas tant si ce n'était aussi captivant.
ou sinon juste "merci, et vivement la suite" ^^


Shéliak 17/10/2009 17:48


Salut Alethios,
Contente de te revoir par chez moi. Je suis flattée que tu m'ai cru capable d'un tel dessin, mais ce Cerbère n'est pas de moi.
http://manmonster.centerblog.net/rub-Cerberes-et-histoire-2.html c'est sur ce blog que j'ai trouvé cette représentation de Cerbère. Je n'ai pas plus de renseignement sur l'auteur de cet
oeuvre, mlaheureusement.
Pas de souci quant à ta remarque. Perso, je trouvais l'article tellement long, je crois bien que c'est le premier de cette taille, que j'avais besoin de l'entrecouper d'image.
Sinon pour voir les image en plus grand à dire vrai je ne sais pas comment faire. De plus, certaine comme la mosaique ne sont pas très grande. Mais si vraiment y'en a une qui te plait, je peux
toujours te l'envoyer en MP ou te donner le lien où je l'ai trouvé.
Voilà.
Au plaisir
Bon week-end


benoitreveur 16/10/2009 20:53


salut Shéliak , c'est toujours sympa d'explorer cette inépuisable source qu'est le mythe d'Herakles, en plus j'aime bien ton analyse sociale de la psychologie des persos.... bien vu


Shéliak 17/10/2009 17:40


Salut Benoit,
Heraklès a pas mal d'histoire à son actif, et des histoires autour de chaque travail ca ne manque pas. Là je n'ai fait qu'un court résumé.
au plaisir