Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Shéliak

Le blog de Shéliak

Voici un site qui parle de mangas, de féerie, de légendes. Entrez dans l'imaginaire, venez voir mes dessins, découvrez mes tableaux... Soyez les bienvenus dans un autre monde.

Kyrie eleison

Voici un très court récit, provenant du folkore des Hautes Vosges et qui n'est certes pas très gai, mais pour une raison que j'ignore me plait. Voici donc cette histoire qui se passe au dessus de Longegoutte : nuit-lunaire-paysages-nature[1]

 

Un soir, un jeune homme sur le point de rentrer dans les ordres, fit une bien mauvaise rencontre. Après avoir été dépouillés par ses deux malfaiteurs, le jeune homme fut tués sans pitié.

Des années s'écoulèrent et on en oublia presque ce malheur lorsque la rumeur se répandit au pays que le jeune séminariste apparaissait la nuit aux  voyageurs attardés, à l'endroit même où le crime avait été commis.

Ceux qui ne crurent pas ces rumeurs se rendirent sur place et purent constatés que rien n'était plus vrai.

Le malheureux jeune homme semblait avoir gardé sa douce humeur et sa complaisance d'autrefois. Il remettait sur le bon chemin les personnes égarées. Cependant il n'était pas bavard. Un seul mot franchissait ses lèvres : Kyrie

 

Une nuit, un homme qui l'avait rencontré à maintes et maintes reprises s'impatienta d'entendre ce mot.

Il lui cria :

" Tu dis toujours Kyrie, tu ferais bien de dire une fois Kyrie eleison!"

 

Alors, dès qu'il eut entendu ces paroles, le revenant disparut, et depuis ce temps là, jamais personne ne l'a revu.

 

Petit plus : Bien qu'elle soit dite en grec Kyrie eleison est un chant lithurgique des Eglises catholiques et Orthodoxes. Cette phrase signifie " Seigneur prend pitié".

 

Derrière le conte : On y voit ici que les vivant, en engageant le dialogue avec les revenant, peuvent libérer ceux-ci de leur malédiction. Il a suffit de continuer la prière du revenant pour que celui-ci trouve la paix. Nulle histoire de vengeance ( le conte ne dit pas ce qu'il advint des assasins), juste un repos de l'âme.

 

source livre : Contes de la Mort des pays de France, Albin Michel ( oui je sais j'ai d'étranges lectures ^^ )

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article